UNE GRATIFÉRIA ?

Vos nombreuses paires de chaus­sures s’amoncèlent et vous trouvez que ça commence à faire beaucoup ! D’ailleurs, avouez-le, la plupart sont comme neuves et ne voient pas souvent la lumière du jour ! Et, au fond du garage, vous n’avez pas l’impression que tous ces outils sont en train de prendre la poussière ? Tout comme les jouets et vêtements des enfants qui ont bien grandi… Une solution s’offre à vous : parti­ciper à la Grati­féria de Collonges-sous-Salève !

Le SIDEFAGE s’associe à la commune de Collonges-sous-Salève pour l’orga­ni­sation de la cinquième édition de la GRATIFERIA, samedi 6 novembre 2021, de 10h à 17h, à la Salle des Fêtes de Collonges-sous-Salève.

Pour plus d’infor­ma­tions, rejoignez le Sidefage sur Facebook !

Mesures sanitaires

Passe sanitaire obliga­toire — Port du masque chirur­gical obliga­toire à partir de 11 ans — Respect des mesures sanitaires.

Qu’est-ce qu’une gratiferia ?

« Grati­feria » signifie « foire gratuite ». Ce mot pourrait être traduit en français par « grati­foire », mais les franco­phones utilisent généra­lement le terme espagnol ou la traduction française la plus répandue : marché gratuit. Le concept de marché gratuit vient d’Amérique Latine, et plus préci­sément de Buenos Aires. Déjà très populaire dans certains milieux alter­natifs, la gratuité n’est certes pas une idée nouvelle. Cependant, la Multi­pli­cation d’initiatives comme les grati­ferias témoigne d’un intérêt croissant de la part de la population.

Le SIDEFAGE propose donc un marché 100 % gratuit, où chacun pourra apporter tout ce dont il n’a plus besoin et repartir avec ce qui lui fait plaisir ! Il n’est pas obliga­toire de déposer un objet pour profiter de la grati­feria. L’accès est libre et gratuit pour tous. Les objets déposés qui n’auront pas trouvé preneur seront remis aux associa­tions parte­naires de cet événement.

Que peut-on déposer ?

Des objets peu encom­brants et en bon état, comme par exemple des vêtements, chaus­sures, acces­soires, jouets, puéri­culture, petits appareils électro­niques et électro­mé­nagers, outils, objets de décora­tions, livres, cd, dvd, sports… En bref, de quoi faire le bonheur d’une autre personne tout en étant assuré de trouver le sien. Les organi­sa­teurs se réservent le droit de refuser les objets sales, détériorés ou en trop mauvais état.