Syndicat mixte de gestion des dechets
du faucigny genevois - pays bellegardien
pays de gex - haut bugey
Vous êtes ici : Accueil > Valorisation énergétique > Impact sur l'environnement
Accessibilité |
   
Analyses obligatoires réalisées par le SIDEFAGE

L'eau



Il n'y a pas de rejet liquide issu du process d'incinération. L'eau de pluie des toitures et du parking est récupérée. Après avoir enlevé le sable et les hydrocarbures, l'eau est ensuite envoyée à la station d'épuration de Bellegarde sur Valserine pour y être traitée.

L'eau pompée dans le Rhône n'a subi aucune transformation et n'a aucun contact avec les déchets ou les fumées. Etant plus froide, elle refroidit la vapeur d'eau, en échange, elle absorbe de la chaleur. Elle est rejetée dans le Rhône tout de suite après être passée dans l'hydrocondenseur.

Pour ne pas influer sur la température du fleuve, elle ne doit pas avoir 10°C de plus que l'eau du Rhône.

Rejets au Rhône

 

Rejets au rhône 2016
Bilan hydraulique 2016

 


Eau de ville prélevée (m3)Eau du Rhône utilisée (m3)Production eau filtrée (m3)Production eau déminéralisée (m3)
6241 23417100 624670 14298

 

L'air en sortie de cheminée



Tous ces systèmes de traitement sont surveillés par des ordinateurs et par des campagnes d'analyses d'organismes indépendants.

Les fumées en sortie de cheminée sont analysées en continu.


Dispositions de l'arrêté préfectoral du 8 octobre 2001 complété le 9 septembre 2004 fixant les prescriptions complémentaires à l'arrêté d'autorisation dans le cadre de la mise en conformité des usines d'incinération :

POLLUANTSCONCENTRATION MAXI (mg/Nm3)FLUX MAXIMAL (kg/jour)
Poussières

10 (1)

30 (2)

10,8
Acide chlorhydrique (HCI)

10 (1)

60 (2)

10,8
Dioxyde de soufre (SO2)

50 (1)

200 (2)

54
Oxydes d'azote (NOX)

80 (1)

400 (2)

86.4

-

Carbone Organique Total (COT)

10 (1) 

20 (2)

 

10.80


(1) moyenne journalière (2) moyenne sur une demi-heure

 

 

Rejets gazeux dans l’atmosphère

 

Rejets gazeux en sortie de cheminée

 

Deux campagnes d'analyses des rejets gazeux en sortie de cheminée ont été effectuées par CME Environnement

 

Tbl Rejets Gazeux 2016
Analyses obligatoires réalisées par des organismes indépendants
L'air ambiant à la station de Saint Germain sur Rhône

Par souci de transparence, le SIDEFAGE a construit une station d’analyse de l’air du Bassin Bellegardien à St Germain sur Rhône. Ce site a été choisi car il est placé sous les vents dominants. Cette station analyse en continu la qualité de l’air de tout le bassin et non la qualité de l’air en sortie de cheminée de l’usine d’incinération.

 

Vous pouvez vous connecter sur Air Rhône-Alpes pour accéder aux mesures de la station de Saint Germain sur Rhône.

 

Dioxines

 

Dioxines - Mesures ponctuelles
 

 

Suivi des concentrations en dioxines mesurées en 2016
Dioxines/furannes - prélèvement en continu

Les graphiques ci-dessous retracent l'historique des mesures depuis la mise en place des installations.

Mesure Dioxine en semi continu - Suivi ligne 1

Rappel : 1 ng = 10-9 g soit un milliardième de gramme



Tableau de production de dioxines lors de diverses combustions :

SourceProduction en ng ITEQ/kg
Feux de câbles 980
Feux de décharge 240
Feux de déchets au fond du jardin 78
Feux de forêts (selon l'essence du bois) 1 à 56
Bois naturel en foyer domestique au régime nominal
(selon l'essence du bois)
2,44 à 4,11
Bois naturel en foyer domestique à bas régime
(l'ajout de papier ou de bois traité peut multiplier le facteur 5)
0,95 à 2,14
Usine d'incinération aux normes 0,5

Source: Environnement magazine N°1629

Campagne annuelle de surveillance des retombées des émissions atmosphériques

Métaux et dioxines-furannes dans l'air ambiant

 

L'ensemble des concentrations mesurées est inférieur aux "valeur guide" fournies par la réglementation, notamment pour les dioxines qui sont caractéristiques d'une zone urbaine.

 

les résultats dans l'air ambiant



Métaux et dioxines-furannes sur les sols

 

En France, où il n'existe pas de valeur réglementaire fixant des seuils de concentrations de dioxines et furanes dans les sols, seule la valeur supérieure à 40ng I-TEQ / kg de matière sèche (issue des valeurs fixant l'utilisation des sols en Allemagne) rendant les sols impropres à l'élevage bovin est appliquée.

 

Les résultats pour les sols

 

Métaux et dioxines-furannes sur les végétaux (mousses)

 

Parmi tous les végétaux, les mousses ont la propriété de concentrer les polluants et d'avoir une durée de vie longue, ce qui permet un suivi de l'évolution des concentrations d'une année sur l'autre.

A ce jour, il n'existe aucune valeur réglementaire ni de référence de qualité concernant les concentrations de métaux et dioxines / furannes pour les mousses. L'augmentation constatée des concentrations de métaux et dioxines s'explique par la longévité des mousses les emmagasinant année après année.

L'interprétation des résultats reste donc difficile sur le court terme.

Les résultats pour les végétaux (mousses)

 

Métaux et dioxines/furannes sur les sédiments du Rhône

 

 

Les résultats pour les sédiments du Rhône

 

Les dioxines dans le lait

 

La qualité du lait fait également l'objet d'un suivi par le biais d'analyses de dioxines sur un échantillon de lait produit par une ferme de Saint Germain sur Rhône sur un secteur concerné par le panache

lait 2016

Conclusion de la campagne annuelle


Que ce soit en matière de sols ou de sédiments, le suivi des retombées à l’atmosphère des émissions de l’unité du SIDEFAGE ne traduit aucun impact de pollution par les métaux lourds et dioxines – furannes.